1er All-day de Sacred Harp à Clermont

Le 1er All-day Singing de Sacred Harp à Clermont-Ferrand a commencé quand, il y a des mois de cela, j’ai trouvé un matin sur mon téléphone un message en provenance de Géorgie. Dans ce message, deux chanteurs avec lesquels je suis en contact depuis un moment sur les réseaux sociaux et que j’avais rapidement rencontrés à Cork en 2017, David B. et Andy D., d’Atlanta, me proposaient de profiter de leur participation à la 5ème Convention allemande de Sacred Harp à Cologne pour venir soutenir notre groupe ici à Clermont-Ferrand le week end suivant. Peu de temps après, les chanteurs du groupe de Paris, que j’avais informés de la venue de David et Andy à l’occasion d’un week end où j’étais venu chanter avec eux, m’ont confirmé leur intention de venir chanter avec nous. C’est alors qu’a germé l’idée de ce All-day.

Le groupe de Clermont étant partant, les choses ont commencé à se mettre en place en vue du week end du 2 juin 2018.

Ce qui tombait bien aussi, c’est que le Chœur Canopée avec lequel je chante un répertoire issu des musiques à shape notes intitulé Chants Sacrés du Nouveau Monde, avait une date de concert prévue la veille du All-day à Clermont.

Grâce à Philippe M., connu à la Baie des Singes, j’ai pu contacter beaucoup de personnes pour assurer la promotion de notre double événement dans les médias locaux, émissions de radio et des annonces dans différents journaux (papier et web) sur le thème : « Venez écouter ce répertoire au concert du Chœur Canopée le vendredi et venez chanter ce répertoire avec nous le samedi ».

Tout est arrivé très vite ensuite.

Mary Jane, venue de New York spécialement pour nous soutenir, est arrivée par le même train qu’Andy et David, le jeudi. Je les ai retrouvés le jour même pour caler les derniers éléments du programme du week end.

Concert du Chœur Canopée à la Chapelle du Bon Pasteur.

Ce fut une grande joie pour moi de voir arriver toute cette joyeuse bande de chanteurs venus de Paris, des USA, du Royaume Uni et d’ailleurs, Werner du groupe de Londreset Geoff arrivés juste à temps pour le concert étaient là eux-aussi. Et Ciske, chanteur de Hollande, est arrivé peu après. Ce fut aussi un grand stress, car c’était la première fois que nous chantions devant un public de connaisseurs de cette tradition. Et un grand plaisir de partager nos choix et nos interprétations de ce répertoire avec eux. Puis, nous sommes allés manger tous ensemble.

Le lendemain, tout installer dans la salle, ne rien oublier à la maison, tout le monde est arrivé et s’est activé pour que tout soit prêt. A 10h15 précises, le hollow square était prêt, les comités installés, les posters pour la singing school et les plats pour le midi disposés.

Et tout a démarré sur les chapeaux de roue !

Une journée entière de chant pendant laquelle je n’ai pas touché terre, porté par les harmonies, l’intensité des voix et la chaleur des personnes présentes : des curieux venus suite aux annonces dans les médias ou qui avaient assisté à un concert du Chœur Canopée et qui venaient voir de plus près cette autre façon de chanter des polyphonies a cappella. Ils venaient pour la première fois découvrir et partager avec des chanteurs plus expérimentés ces harmonies robustes et intenses qui sonnent comme l’écho actuel d’un passé lointain. Tous les participants avaient à cœur que les choses se passent bien pour chacun, et ce fut le cas !

Pendant la singing school, David et Andy se relayaient pour donner des informations sur l’histoire du Sacred Harp (plus d’informations ici), de son émergence à son installation comme pratique sociale, les explications sur les fameuses shape notes et leurs formes géométriques et le lien que l’on fait quand on les chante entre la syllabe de leur nom, leur forme géométrique et le son que chacune représente (en savoir plus ici). Grâce à l’énergie déployée par David et Andy et grâce au soutien des chanteurs les plus expérimentés présents, tout le monde a pu s’initier de la meilleure façon à cette simplification de la notation musicale, qui permet d’ouvrir en grand les portes de ces musiques.

Le repas sur place préparé par les chanteurs du groupe et complété par d’autres participants était suffisant pour tous – ouf !

Le singing a repris dès 14h.

Infatigables, toujours disponibles, comme les autres chanteurs présents, Andy et David chantaient et entrainaient le groupe et par là partageaient leur expérience du Sacred Harp, le tout par une chaleur presque aussi étouffante que dans le Sud des USA.

Ensuite, après la fin officielle du all-day singing, nous sommes allés chanter encore quelques chants plus lents à l’église St-Eutrope toute proche pour profiter de la résonance du lieu. Et ce fut un nouveau moment d’enthousiasme et de polyphonies, avec un peu de fraicheur bienvenue.

All-Day Singing Clermont-Fd Juin 2018
St-Eutrope Church

Puis, chacun est parti de son côté profiter d’un peu de repos, avant le repas du soir, pris ensemble au restaurant, où nous avons encore entonné quelques chants pour terminer dignement cette belle journée.

Jardin Lecoq et LieUtopie

Le lendemain, à notre d’arrivée au Jardin Lecoq pour le pique-nique prévu, nous avons trouvé porte close en raison d’une alerte pour un orage qui n’est finalement pas venu ce jour-là. Grâce à Léna, nous avions la possibilité d’aller à LieUtopie, un joli lieu très accueillant pas loin du jardin Lecoq. Nous avons improvisé un pique-nique sur table dans la salle puis un peu de musique instrumentale avec Léopoldine, Ciske, Florent et Phil, du jazz, du bluegrass, de l’irlandais… Et c’est reparti pour une nouvelle session free call.

I belong to this band, hallelujah !

A nouveau, les voix fortes et intenses des chanteurs sonnent, les harmonies résonnent et c’est un rafraîchissement profond de les entendre s’élever comme si elles contrebalançaient les petites contingences quotidiennes qui voudraient bien nous faire croire qu’elles sont le tout de la vie. Ces voix, l’engagement des chanteurs dans leur chant et dans ces journées, les chants que nous chantons, me font sortir un moment la tête hors de l’eau et voir un peu plus loin, un espace de bienveillance et de partage ouvert, sans attente, où tout le monde a à cœur que le moment partagé soit beau pour tous, gratuitement.

Et c’est le tour du dernier chant, 347 Christian’s Farewell, que nous chantons debout, avec des frissons et pour certains dont je suis, des larmes aux yeux. Par le simple fait de chanter ensemble tout le week end avec les autres chanteurs, des amis et des inconnus, de différents âges, etc., il me semble qu’à ce moment-là nous sommes reliés à la communauté du Sacred Harp, à travers le temps et la géographie.

Merci à David B. et Andy D., à Mary Jane W., Geoff G., Werner U. et Ciske B., merci aux chanteurs et chanteuses du Sacred Harp Paris venus en masse ce jour-là nous soutenir, à toutes les personnes venues découvrir le Sacred Harp pendant cette journée, à tous ceux qui ont préparé et/ou apporté quelque chose à manger pour les repas du midi et à tous les autres, Radio Arverne et RCF, etc. qui ont fait connaître cette journée autour d’eux.

A l’année prochaine !

Pour nos prochains rendez-vous à Clermont, consultez cette page.

Crédits photos : Florine VE, Anne Prud’homoz et Frédéric Eymard.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s